Le lierre terrestre (Glechoma hederacea)

Le nom de lierre terrestre peut entrainer la confusion avec le lierre grimpant que nous connaissons tous. Ces deux plantes n’ont rien en commun. Celle qui nous intéresse aujourd’hui est discrète et fleurit à partir de mai et parfois jusqu’en septembre.

La première fois que je rencontrai cette petite Labiacées, ce fut dans un de mes jardins. Elle colonisait le pied d’une haie naturelle. Je désirais à la place des fleurs ornementales, moins sauvages, plus voyantes. Jeune et assez têtue je voulais plier la nature à ma volonté. J’ai alors passé beaucoup de temps et d’énergie à l’arracher sans trop de succès. J’ai jugé cette plante envahissante bien que j’avais remarqué que, tôt au printemps, les abeilles venaient butiner ses petites fleurs et que par conséquent elle était très utile au jardin. C’est quand j’ai découvert qu’elle était comestible et que je l’ai goûté, que j’ai pu véritablement l’aimer. C’est aujourd’hui une plante que je recherche et que j’utilise très fréquemment dans les plats que je cuisine. Je me réjouis maintenant qu’elle soit si fréquente.

Le lierre terrestre est petit (5 à 20 cm de haut), rampant et ramifié. Il tapisse les sols riches et humides au pied des haies, sur le bord des chemins creux et aussi dans les forêts alluviales. Seuls les rameaux portants les petites fleurs bleues sont dressés. Les feuilles presque rondes, crénelées sur le bord sont opposées et longuement pétiolées.

Plus tard dans la saison, les tiges s'allongent et rampent.

Plus tard dans la saison, les tiges s'allongent et rampent.

Retour à l'accueil